Un peu de... toi
I was alone,
falling free,
try my best
not to forget


liens
accueil
7è ciel(s)
mail

recherche


radio.blog
décembre 06
archives

archives
Janvier 12
Juillet 09
Janvier 09
Octobre 08
Août 08
Juillet 08
Mai 08
Février 08
Janvier 08
Novembre 07
Septembre 07
Juillet 07
Juin 07
Mai 07
Avril 07
Mars 07
Février 07
Janvier 07
Décembre 06
Novembre 06
Octobre 06
Septembre 06
Août 06
Juillet 06
Juin 06
Mai 06
Avril 06
Mars 06
Février 06
Janvier 06
Décembre 05
Novembre 05
Octobre 05
Septembre 05
Août 05
Juillet 05
Juin 05
Mai 05
Avril 05
Mars 05
Décembre 04
Novembre 04
Octobre 04
Septembre 04
Août 04
Juillet 04
Juin 04
Mai 04
Avril 04
Mars 04
Février 04
Janvier 04
Décembre 03
Novembre 03
Octobre 03
Septembre 03
Août 03
Juillet 03
Juin 03
Mai 03
Avril 03

syndicate


ailleurs
dali
duplex
junko
l'excentrée
la grange
maaa
malabarprincess
midget
odysseus
smoking
kills

vari(ati)ons

pas loin
404bnf
60millions
acathodique
artefact
bonk
cali
cha
childish
teen

dew
fleur
freaky
doll

fsens
henrisson
homonyme
impair(e)
kwyxz
matthieux
menstruel
mir
monierza
nacara
ol/lo g
oni
polly.p
pouic
sparkling
sskizo
theo
uname
yoda
zazon
zoya

pour les yeux
84
bluejake
carte
blanche

chromasia
d.d.o.i
décadence
de ci, de là
dpov
elle
grey
expectations

interesting
@flickr

joe's
nyc

jr
kawaii
nostalgika

kea
mareen
fischinger

mute
northern
exposure

olive
olivier j
open eyes
overshadowed
photo+
addiction

shazeen
samad

slower
staring
@ the sun

steal
pictures

the bitter
*girls

un jour
à paris

widelec
wysiwyg

à écouter
aurgasm
buscate
un novio

candy
cane

comiteacute;
central

concerts
à emporter

copy,
right?

dfa
for robots
green
i was
there

mort
aux jeunes

palms out
sounds

really?

favoris
lecteur RSS
ascreen
blog à part
un blog par jour
le blog fun
MindFood
@myspace
tripHop
image très drole
 

admin




Jeudi 22 mai 2003 - 04:54
Transparence, qualité et fluidité
Vus par Tiscali : ici.
Dimanche 18 mai 2003 - 20:13
Fallafel, pluie & Trésor
Ambiance: DJ Shadow - Organ Donor (Extended Overhaul)
Lieu: à côté d'un verre de bière

Journée bien pluvieuse comme on les aime, réveil à 12h, rendormissage, re-réveil 5h plus tard, petit tour dans le Marais avec Solenne & Nicolas, bière au Café du Trésor, course sous la pluie vers «l'As du Fallafel», rue des Rosiers, rentreage en vitesse après un passage par l'épicier du coin, qui fêtait son anniversaire.

Conclusion: Lenny Kravitz a très certainement raison: c'est bien les meilleurs Fallafels de tout Paris.

Je retourne me coucher...
Vendredi 16 mai 2003 - 22:26
Nouvelles en vrac
Ambiance: Cranes - Adrift
Lieu: comme d'hab

Oui, je poste de moins en moins. Pourquoi ? Je n'ai tout simplement rien de bien intéressant à dire, et beaucoup de travail, pour changer.
Quelques nouvelles en vrac, cependant :

  • Le chat a fait son premier bond de plus de 2 mètres (en hauteur).
  • Microsoft tient absolument à m'empécher de rejouer à Warcraft.
  • Une certaine personne en manque de sensations fortes a finalement réussi à montrer à quel point elle peut être beauf, fermée, nombriliste, «sensible», ou pathétique (rayez les mentions inutiles). Je vais finalement converger vers l'opinion d'autres personnes, et me dire que rien à battre, ca ne m'empêchera pas de voir/discuter avec les autres gens bien©.
  • L'ANPE m'a convié, pour la cinquième fois consécutive, à la même réunion d'information inintéressante. Merci les «erreurs informatiques»...
  • J'ai à priori trouvé une vraie société intéressante, développant un vrai projet, avec des vrais objectifs, sur un vrai marché, avec une vraie clientèle, et une vraie équipe de gens-qui-savent-ce-qu'ils-veulent-et-feront-tout-pour-y-arriver, qui devrait m'accueillir d'ici une dizaine de jours. Plus de précisions plus tard.
  • Mon autoformation de jardinier commence à porter ses fruits: les premières pousses émergent.
  • Non, toujours pas vu Matrix: Reloaded.

    Update: nouvelle de la plus grande importance : Mike Flaherty vient enfin de déclarer son amour à Caitlin Moore, et c'est visiblement réciproque !
  • Lundi 12 mai 2003 - 00:18
    Bretagne & Kangourous
    Ambiance: I Television
    Lieu: canap'

    Fin de vacances bretonnes, la où on croise des kangourous, des chats aussi sourds que calins, des chiens qui se prennent pour des chats, des chevaux qui se prennent pour des chiens, des maisons perdues à des kilomètres de toute civilisation, des fées qui ne se cachent même pas, de la locale en forme d'arbres de trois mètres, du vent à 100 km/h, des chars à voile, des relais GSM à côté de gravures vraiment très très vieilles, et des gens qui jouent avec le feu :



    Lundi 5 mai 2003 - 02:35
    Insouciance parisienne
    Ambiance: Björk - So Broken, Peter Tosh - Outer Space
    Lieu: devant l'écran

    Soirée sur les quais, entre amis, avec Nicolas, Anne, Marine et ma Solenne.

    Bon grignotage, bon vin, bonne cuite, des verres vides, un temps superbe, l'ile Saint Louis pas loin à la nage, pour finir sur une banalité météorologique du plus bel effet :



    Dimanche 4 mai 2003 - 02:38
    Roderick Usher, Joakim Bouaziz et Fleur fanée
    Ce soir, activité culturelle: le Forum des Images a diffusé une alchimie assez expérimentale, consistant en un mélange entre un très vieux film muet, en l'occurence La Chute de la Maison Usher, filmé en 1928, et un accompagnement musical par un DJ plus moderne, Joakim Bouaziz, sur une musique éléctro-expérimentalo-avantgardiste.

    Résultat: tous comblés. Le film prend tout son intérêt grace à la musique, et vice-versa. Scotchés du début à la fin. Malgré quelques périodes un peu longues et un scénario qui tient en 4 lignes, les 66 minutes du film passent à une vitesse impressionnante, sur un beat pesant et parfaitement accordé.

    Expérience à retenter le 7 juin, avec «Larmes de Clown» de Victor Sjöström, sur fond de Telepopmusik + Samon Takahashi.

    Ah, sinon, si après avoir passé une très bonne soirée, vous être convenablement rempli la panse dans un excellent restaurant turc, et avoir traversé la moitié de Paris à pied, vous pensez récuperer votre voiture au parking du Forum des Halles, priez pour que l'ascenseur ne «dysfonctionne» pas et ne vous jette pas au mauvais étage, en refusant de refonctionner. Priez aussi pour que les interphones des ascenseurs ne soient pas en panne («mais si, ceux qui sont à l'intérieur marchent parfaitement»), que les sorties de secours ne soient pas bloquées, que votre portable soit correctement chargé, et que les services de sécurité ne mettent pas 3/4 d'heure à comprendre que vous voulez juste sortir et rejoindre votre voiture.
    Vendredi 2 mai 2003 - 22:45
    2 mai, jour des boulets
    Ambiance: Truffaz remixé par DJ Netic, en live sur Nova
    Lieu: suspendu à un verre de bon vin, en attendant un hachis parmentier préparé avec beaucoup d'amour

    Fiew, encore une journée qui commence (très) tard, et qui est bien partie pour finir (très) tard.
    Première activité, répondre à un boulet qui a eu le malheur de s'abonner à un de mes services de location de serveurs de jeux (ici), et qui me fait le plaisir de commencer sa discussion par un superbe «SA MARCHE PO» répété pas moins de 7 fois en italique, gras, vert, et taille +4, via ICQ (véridique!).
    Un boulet remis à sa place plus tard, je sortais tranquillement pour achever unemission «Banque de France», non pas pour vérifier si ma gentille banquière m'a encore mis dans un obscur fichier pour 3 € de découvert, mais plus simplement pour échanger quelques 5 kilos de pièces en Francs en billets tout neufs, en Euros. La mission aurait pu être accomplie quelques jours plus tôt, mais cette (superbe, indispensable et presque en faillite) institution n'ouvrant que les jours pairs de 13h30 à 15h30 (hors lendemains de pleine lune), ca limite fortement mon champ d'action.
    Après 10 minutes passées à attendre que les 5 vigiles de l'entrée encerclent un pauvre Congolais venu échanger un billet lessivé par erreur, en délaissant tous les contrôles de sécurité (c'est la Banque de France, faut pas déconner, détécteur de métaux & co), je me faufile avec mon sac plein de cuivre, pour prendre mon «ticket».
    Pourquoi un ticket ? Il n'y a personne devant moi, le flux de contribuables ayant été considérablement ralenti par les vigiles débiles suscités. Mais non, c'est la Banque de France, faut pas déconner, retournez prendre votre ticket. Un ticket et 10 minutes d\'attente (évidemment, du coup, il y avait du monde devant moi) plus tard, je me retrouve devant un bulldog aigri, parfaitement impoli, enfermé dans un bureau blindé et climatisé individuellement, qui en arrive presque aux insultes, parce que je n'ai pas trié la dizaine de pièces blanches qui faisait partie du lot.
    Merci Mâdâme, Au revoir Mâdâme. Fiou, fini.
    Il est 15h31, il se fait faim. Après un détour par les Halles, je passe me prendre un horrible «truc» avec du poulet, des frites, assez de graisse pour me faire prendre les 12 kilos que je n'arrive -déséspérément- pas à prendre. Mais évidemment, quand on demande poliment aux gens de ne pas mettre l'ingrédient qu'on déteste, en l'occurence des oignons, ils le font quand même. Enfin bon, OK, dépité, je vais trier. On sort le baladeur, un peu de Massive très très fort, le temps de rentrer à pieds.
    Et de ne pas entendre le quatrième boulet de la journée qui s'acharne sur mon mobile: 19 appels en abscence en moins de 30 minutes. Trop merci. Enfin, c'était un futur client qui avait un besoin urgent («bonjour !! j'ai un besoin vital d'installer mon serveur dans moins de deux heures !!», qui évidemment est beaucoup moins urgent après avoir réussi à me joindre. Après lui avoir cordialement fait remarquer qu'il suffisait de laisser *un* message, et après le blabla commercial habituel (oui mais non, ne prenez pas deux baies et 10 mbit/s de bande passante dédiée pour votre startup qui lance la première phase de son site en développement sur un vieux cobalt, je ne veux pas d'impayés), déboutant sur un contrat signé, je pensais pouvoir souffler un peu.
    Et non ! Jamais quatre sans cinq (?), le dernier boulet de la journée, enfin, je l'espère, se manifeste sous la forme d'un mail limite méchant, du style « gna gna quitte à avoir une relation comme ça et agir que par interet, ca sert à rien, alors autant ne pas en avoir du tout gna gna ». On va rester zen, répondre tranquillement. Pas de résultat, une réponse laconique du type «Laisse tomber, j'en vois pas l'interet.» - me maile pas si tu n'en vois pas l'intérêt, nabot! -. Tant pis, un gars inintéressant et fade de moins dans le répertoire du GSM, ca fera de la place pour les gens bien(c).
    Journée finie, je suis à côté de mon Amoureuse, sur un canapé, à attendre que le diner cuise, avec un bon verre de vin, de la bonne musique, et un téléphone éteint. Mais une pensée horrible me vient à l'idée: et si c'était tous les jours le 2 mai ?
    Vendredi 2 mai 2003 - 19:14
    Photos du jour
    Il a (encore) plu :





    (merci au vox pour l'idée de l'arc en ciel)


    capture d'écran
    timing: 0.029 sec - sql: 2q, 0.004 sec