Un peu de... toi
I was alone,
falling free,
try my best
not to forget


liens
accueil
7è ciel(s)
mail

recherche


radio.blog
décembre 06
archives

archives
Janvier 12
Juillet 09
Janvier 09
Octobre 08
Août 08
Juillet 08
Mai 08
Février 08
Janvier 08
Novembre 07
Septembre 07
Juillet 07
Juin 07
Mai 07
Avril 07
Mars 07
Février 07
Janvier 07
Décembre 06
Novembre 06
Octobre 06
Septembre 06
Août 06
Juillet 06
Juin 06
Mai 06
Avril 06
Mars 06
Février 06
Janvier 06
Décembre 05
Novembre 05
Octobre 05
Septembre 05
Août 05
Juillet 05
Juin 05
Mai 05
Avril 05
Mars 05
Décembre 04
Novembre 04
Octobre 04
Septembre 04
Août 04
Juillet 04
Juin 04
Mai 04
Avril 04
Mars 04
Février 04
Janvier 04
Décembre 03
Novembre 03
Octobre 03
Septembre 03
Août 03
Juillet 03
Juin 03
Mai 03
Avril 03

syndicate


ailleurs
dali
duplex
junko
l'excentrée
la grange
maaa
malabarprincess
midget
odysseus
smoking
kills

vari(ati)ons

pas loin
404bnf
60millions
acathodique
artefact
bonk
cali
cha
childish
teen

dew
fleur
freaky
doll

fsens
henrisson
homonyme
impair(e)
kwyxz
matthieux
menstruel
mir
monierza
nacara
ol/lo g
oni
polly.p
pouic
sparkling
sskizo
theo
uname
yoda
zazon
zoya

pour les yeux
84
bluejake
carte
blanche

chromasia
d.d.o.i
décadence
de ci, de là
dpov
elle
grey
expectations

interesting
@flickr

joe's
nyc

jr
kawaii
nostalgika

kea
mareen
fischinger

mute
northern
exposure

olive
olivier j
open eyes
overshadowed
photo+
addiction

shazeen
samad

slower
staring
@ the sun

steal
pictures

the bitter
*girls

un jour
à paris

widelec
wysiwyg

à écouter
aurgasm
buscate
un novio

candy
cane

comiteacute;
central

concerts
à emporter

copy,
right?

dfa
for robots
green
i was
there

mort
aux jeunes

palms out
sounds

really?

favoris
lecteur RSS
ascreen
blog à part
un blog par jour
le blog fun
MindFood
@myspace
tripHop
image très drole
 

admin




Vendredi 30 avril 2004 - 19:48
Atterrissage imminent
Passe un bon week-end, Valentin.
> Comment ca, week-end ?
Euh.. On est vendredi.
> Whoops.
Mais si tu veux venir travailler un 1er mai, pas de soucis...
Jeudi 29 avril 2004 - 19:32
Comme si de rien n'était..
Mardi 27 avril 2004 - 22:27
Bientôt,
la pluie. Et comme c'est un soir à orages, l'orage. Et je l'attends patiemment, fenêtres ouvertes, dans une moiteur momentanée, comme avant tous les très gros orages.
État d'esprit incertain.
Ne pas penser à ce 28 avril, attendu depuis un peu moins d'un an. Dernière barrière avant l'application de quelques décisions devenues nécessaires et inévitables.
Ne pas repenser à cette discussion. Ni à cette Magie, éphémère. Passablement blessé par la fuite. Ne pas repenser non plus aux synonymes de ce mot, et mettre tout ca, avec un peu de poussière d'étoiles, dans une petite boite rouge, rangée dans la chambre, à portée de main.
Finalement, comme chantait l'autre, «ne penser à rien, c'est toujours mieux que ne pas penser du tout». On va s'y tenir. Et le moment s'y prête : fatigué, et justement, envie de rien, sauf de silence, ou de la voix de M. Yorke. D'un lit, d'une couette, et de douceur, aussi.
Mais avant de vous souhaiter bonne nuit., et de vous dire à demain, ou à bientôt, je tenais à vous le dire bien haut : non !
Mardi 27 avril 2004 - 19:21
48° 52' 2" , 2° 21' 49" : La République
Dimanche 25 avril 2004 - 03:19
Paradoxe : syllogisme
Samedi 24 avril 2004 - 15:24
48° 52' 2" , 2° 21' 49" : Sous le lion
Samedi 24 avril 2004 - 15:24
48° 51' 50" , 2° 22' 15" : Au calme
Vendredi 23 avril 2004 - 17:43
48° 52' 44" , 2° 19' 23" : Rendez-vous
Vendredi 23 avril 2004 - 14:38
Oppositions
patience : aptitude, calme, constance, courage, douceur, endurance, flegme, habileté, impassibilité, imperturbabilité, indulgence, lenteur, longanimité, persévérance, persistance, placidité, politique, résignation, réussite, sang-froid, sérénité, souffrance, stoïcisme, ténacité, tolérance, tranquillité.

impatience : agacement, attente, avidité, balsamine, bouillonnement, brusquerie, caprice, colère, désir, empressement, énervement, exaspération, fièvre, fougue, hâte, humeur, impétuosité, inquiétude, irascibilité, irritabilité, irritation, pétulance, précipitation, soif, supplice, toquade, torture, vivacité.
Vendredi 23 avril 2004 - 08:37
On dit que dormir les jambes croisées rend captif de ses cauchemars.
Mercredi 21 avril 2004 - 21:01
48° 52' 39" , 2° 18' 55"
Mercredi 21 avril 2004 - 00:33
48° 52' 49" , 2° 19' 17" : Asymétries
Mercredi 21 avril 2004 - 00:27
Le Don du Sourire
Il ne coûte rien
et produit beaucoup.

Il enrichit celui qui le reçoit
sans appauvrir celui
qui le donne.
Il ne dure qu'un instant,
mais son souvenir
est parfois immortel.

Un sourire, c'est du repos
pour l'être fatigé, du courage
pour l'âme abattue, de la
consolation pour le
coeur endeuillé.

C'est un véritable antidote
que la nature tient en réserve
pour toutes les peines.

Et si l'on refuse
le sourire que vous méritez,
soyez généreux, donnez le vôtre.

Nul, en effet, n'a autant besoin
d'un sourire que celui qui ne sait
pas en donner aux autres.
Mardi 20 avril 2004 - 21:53
Le temps passe...
plus rapidement qu'on le croirait : le premier article de ce journal, numéroté 123 suite à la réinjection des archives, a été écrit il y a exactement un an jour pour jour, à la minute près. 12 mois, 176 articles, 118 commentaires. La relecture du tout me met face à un bout de vie passée, des hauts et des bas, qui ont mené vers un présent plutot tumultueux, mais ne pouvant signifier qu'un futur fleuri.
Lundi 19 avril 2004 - 09:11
Snif,
Disait-il, le nez bouché.
Samedi 17 avril 2004 - 15:37
48° 51' 54" , 2° 21' 46" : Sécher son linge propre en public
Samedi 17 avril 2004 - 03:41
Vendredi 16 avril 2004 - 14:07
mirifique : admirable, beau, épatant, étonnant, extraordinaire, fabuleux, fantastique, merveilleux, mirobolant, prodigieux, sensationnel, surprenant.
Vendredi 16 avril 2004 - 14:03
Page 23,
5ème phrase de "Et si c'était vrai..." - Marc Levy :

«C'est le destin, tu n'y peux rien, c'était son heure.»

Prendre le livre le plus proche.
Ouvrir le livre à la page 23.
Trouver la cinquième phrase.
Ecrire le texte sur votre journal ainsi que ces instructions.

Note pour Nay : Hasard. Bouquin trouvé le soir du 5 avril, avec quelques uns de ses semblables, abandonnés et offerts dans un square parisien. Commencé ce matin.
Note pour moi-même : penser à mettre en forme et publier la note du 5 avril.
Jeudi 15 avril 2004 - 22:34
48° 52' 17" , 2° 19' 58" : .. Lyrique
Jeudi 15 avril 2004 - 22:21
48° 52' 14" , 2° 20' 5" : Tour chevelue
Jeudi 15 avril 2004 - 22:18
48° 52' 16" , 2° 19' 53" : Sur le flanc de l'Opera
Jeudi 15 avril 2004 - 22:09
48° 52' 17" , 2° 19' 52" : Aigle et pigeons
Mercredi 14 avril 2004 - 23:59
Délicieuse douceur,
Délictueuse délicatesse,
Désir distillé,
Doutes déblayés,
Demain, dimanche..
Mercredi 14 avril 2004 - 13:39
Pour faire des crèpes, il faut quelques ingrédients de base tels que farine, lait, sucre, oeufs. À cela s'ajoutent quelques indispensables ustensiles comme plaque chauffante ou gazinière, poële, spatule en bois et louche.
Pour la garniture, il est possible de s'orienter vers du roquefort, de la mimolette, de l'emmental, ou encore du nutella, en ajoutant au besoin une touche de sucre vanillé, de canelle ou d'arôme de fleur d'oranger pour les crèpes "sucrées" et nature, ou un peu de bière pendant la réalisation de la pâte pour les crèpes "salées".
Enfin, un zeste d'habileté, un peu de patience, un semblant de motivation, et.. miam.
Mercredi 14 avril 2004 - 00:28
Tardif et imprévisible appel maternel... Et elle en avait des choses à dire !
Revenant tout juste du Liban, les récits de souvenirs tout frais abondent, accompagnés d'anecdotes surprenantes, d'évocations d'esprits encore marqués et de paysages d'après-guerre, contrastant avec un pays accessible, hospitalier et captivant.

L'occasion aussi de revenir sur une certaine envie d'aridité. Point de chute déterminé : 24° 33' 7" , 9° 28' 57". Mais la date est si lointaine..

Enfin, éclairage attendu sur un flou concernant mes origines. Une branche se clarifie, précisant une orientation à l'est, avec l'évocation d'arrière arrière et d'arrière grands parents Russes, Polonais, Roumains et Allemands. Finalement tirés vers l'ouest, à la rencontre de l'Auvergne, pour un rendez-vous à Paris. Inattendu.
Mardi 13 avril 2004 - 13:57
Orage
Effondrement de mon petit univers, les problèmes arrivent de face,
Après quelques mois sereins, la tête sous terre, place aux prévisibles revers.

Ping-pong, disait l'autre. Ou Zig-zag. Graphique crénelé. La vie...

Pas de place pour les désillusions, silences, interprétations et autres idées noires; bientôt, un rayon de soleil, sourire enchanteur, attendu avec (im)patience, comme une improbable accalmie, en plein milieu d'une tempête sans mesures.
Dimanche 11 avril 2004 - 05:27
48° 51' 11", 2° 22' 44" : Moment
Jeudi 8 avril 2004 - 16:55
synonyme : adéquat, à peu près, approchant, équivalent, pareil, remplaçant, similaire, substitut.
Jeudi 8 avril 2004 - 12:43
Lucide
Dans le fond, la certitude de savoir ce que je ne souhaite pas.
Les ambiguïtés sont partout, omniprésentes, comme autant d'éclairs : boucles, noeuds, ellipses.. (Contexte: embrouillé)
Jeudi 8 avril 2004 - 02:53
Solitaires, solidaires ? (Contexte: un bar, rue St Denis)
Jeudi 8 avril 2004 - 02:44
No comment
Un homme assiste, impuissant, à la dévastation de ses terres, à la destruction de ses cultures. Déséspoir, il pleure, s'agenouille, prie. Vite encerclé, puis mis à terre par des militaires sans visage. Autour, un second cercle, indescriptiblement plus dense que celui formé par les militaires. Les flashes crépitent; partout, des badges "PRESS". (Contexte : euronews)
Jeudi 8 avril 2004 - 02:37
Comme toutes les nuits,
La réveil d'un voisin sonne de 2h30 à l'aube. Un mot : audible.
Jeudi 8 avril 2004 - 02:31
L'autre jour,
j'ai encore croisé, deux fois dans la même journée, Higelin père, ou son sosie parfait, l'air perdu, comme tombé du ciel. Il habite mon quartier. Ou alors j'habite le sien ?
Jeudi 8 avril 2004 - 02:28
Question
Terminator existera-t-il dans 40 ans ? (Contexte: rencontre nocturne et impromptue)
Jeudi 8 avril 2004 - 02:24
Un bar, dans une rue piétonne
J'aime bien cet endroit. Des conversations, des rires, des émotions, de la vie. Et parfois, un silence général, aussi spontané qu'involontaire. On n'entend plus qu'une personne. Suspension de temps, tout le monde interromp ses activités, pendant quelques secondes. D'ordinaire, le bavard s'en rend rapidement compte, et s'arrête de parler. Sourires génés. Encore quelques secondes de flottement, et tout reprend comme avant : des conversations, des rires, des émotions, de la vie... (Contexte: pas rue St Denis)
Jeudi 8 avril 2004 - 02:12
Cinq sens
Vue,
Ouïe,
Odorat,
Toucher,
Goût.
Jeudi 8 avril 2004 - 02:08
Tout le long du boulevard St Germain,
des éclats de tendresse, disséminés un peu partout.
- Et soigneusement ramassés au retour.
Mercredi 7 avril 2004 - 09:31
Je ne trouve pas les mots.
Un rêve, sourire enchanté, une pointe de magie, un regard, un peu de poussière d'étoiles... Envie de...
Lundi 5 avril 2004 - 23:11
48° 51' 56" , 2° 20' 43" : Rue piétonne, après averse
Lundi 5 avril 2004 - 19:12
48° 52' 28" , 2° 19' 12" : Confusion
Lundi 5 avril 2004 - 09:35
Mots matinaux
Tu as passé un bon week-end ?
Enchantant...
Dimanche 4 avril 2004 - 01:21
Quotidien parisien
Encore bercé par les rythmes de la veille, repenser à ce samedi si ordinaire.. Se lever (très) tard, mais contradictoirement avoir (très) peu dormi. Se sentir complètement embrumé au réveil, dans un monde de coton et de sourires. Constater qu'après une grosse semaine, lente accumulation de fatigue, il faudra penser à dormir un peu plus. Avoir du mal à reprendre ses esprits, à faire de l'ordre dans ses idées. Se dire que ca ne va pas être une journée pour écrire, ni pour communiquer. Changer d'avis après les premiers effets d'un quelconque remède contre le mal de tête. Constater l'évolution positive de sa cyclothymie, sur ces derniers jours, à l'ombre de ces rayons de soleil étrangement agressifs.

Vient l'instant T. Cette nouvelle habitude, mais uniquement si elle peut être partagée. Une excuse pour converser un moment, au calme. Une justification pour parler de tout et de rien.

Et constater qu'il en a des choses à dire, ce voisin de palier. Discuter de Paris-France-Europe, de Bangkok-Thaïlande-Asie. Constatations, comparaisons, comparations, anectodes parfois surprenantes, préjugés dénoncés. Au bout du compte, se dire que la première impression n'est pas toujours celle qui reste. Le décrire comme un des "ambassadeurs" de la nouvelle usine du monde, un de ceux qui sont venus goûter à la vie européenne, qui s'y sont plu, et qui ont compris comment tirer meilleur parti de leurs attaches. Mais aussi fuire certaines différences...
Laisser la conversation dévier sur les voyages, paysages, coutumes, langages, populations, problèmes locaux. Évoquer une envie, devenue une certitude au fil des mois : descendre dans le sud. Préciser que c'est un sud aride, chaud, à plus de quatre heures de vol de notre capitale, sans escale. Résumer cette envie à des souvenirs d'enfance, à une expérience à renouveller, mais différemment, cette fois. Regretter cette confidence. Mais quelle importance, au fond..
Finalement, rester sur une impression positive, et se retrouver avec un double des clés pour aller arroser les plantes pendant un voyage prévu. Il n'y a pas de hasard...

Puis, se décider à affronter quelques instants la foule extérieure pour répondre à diverses contraintes matérielles, type cigarettes et tartelettes. Croiser un autre voisin, discuter quelques minutes. Regard toujours fuyant, étrange personnage. Ambigu. Épuisé permanent, critique musicale, musiques classiques.

Enfin voir le soleil, considérablement adouci, profiter paisiblement d'une fin d'après midi tranquille et sans contraintes. Au hasard d'un changement d'itinéraire, remarquer une ombre, une mosaïque de couleurs, les cadrer virtuellement, regretter de ne pas pouvoir les figer.

Profiter du présent.
Vendredi 2 avril 2004 - 19:36
Premiers maux
Tu as commencé à noter quelques idées, sur ton petit carnet. À tout moment, au gré de ce qui te passe par la tête. Quelques pensées, quelques citations, quelques ratures, quelques lignes, flèches, boites, comme autant de repères. Quelques feuillets barbouillés de mots et de phrases, que tu tentes de classer, de trier. Sans succès. Tu souris, sans en rire.

Tu relis cette phrase : l'ange enchante, le démon ensorcelle. Cette constation, si ambigüe : on s'efface, je le remplace. Ces mots sans rapport entre eux : ressemblance, contexte, jugement, monochromie, idéal. Tous te rappellent à tes sentiments, tes souvenirs, tes situations, ou tes sensations.

Et, la, tu réalises quelque chose...
Jeudi 1er avril 2004 - 19:25
Surprise
Un voisin de palier, avec lequel les rapports se limitaient au stricte voisinage "pratique", vient de me porter quelques délices tout juste arrivés de Thaïlande : un énorme morceau de «duck imperial», des nems au légumes, et du riz au jasmin.
Surprenante attention..
Jeudi 1er avril 2004 - 19:14
48° 52' 31" , 2° 19' 28" : Litanie
Jeudi 1er avril 2004 - 09:34
Oublié
Parfum,
Carte orange,
Bouquin,
Mobile

Tu te sens nu ?
Jeudi 1er avril 2004 - 00:29
Constatation
Il me faut vraiment un petit carnet..


capture d'écran
timing: 0.068 sec - sql: 2q, 0.003 sec